I'll make you BANANA PANCAKES Pretend like it's the weekend now

19 février 2008

[05] En somme je suis Pathétique

Quand le quotidien devient un enfer, quand sortir dans la rue est une torture, quand affronter les Autres est la pire des souffrances, quand les déceptions s'enchaîne, qu'elle vienne de vous ou d'ailleurs... Quand vous vous sentez jugé en permanence.

 

Je suis le père de famille humilié devant ses enfants, je suis la grosse dame qui mange avec plaisir un beignet devant ces gens représentant le politiquement correct, je suis ce chien mal éduqué que l'on aime pas parce qu'il pisse partout et qu'il sent mauvais, je suis de la race inférieure, je suis le marche-pied qui vous élève plus haut, je ne serai jamais plus que ce que je suis. Et j'affronte ce On en permanence, depuis déjà 18ans.

Tout n'est pas héréditaire et je ne serai jamais à la hauteur. Pardon. A Vous.


___________________________________________________________________________________

Ce qu'elle écoute : Damien Rice    - OThe Blower's  Daughter  

Ce qu'elle écrit :  Son depuis cinq jours, depuis qu'elle ne voit plus le soleil, les hommes en rêve, qu'elle se nourrit de céréales, depuis qu'elle a cessé d'y croire.

Ce qu'elle ajoute :  Leave me I'm not famous.

Ce qu'elle ressent :  ...

Posté par BananaPancakes à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 janvier 2008

[04] Hey, dit, soit dit en passant.

Lundi 24 Mars 2008. Paris. An Cafe. Quelques Heures de Bohneur.


___________________________________________________________________________________

Ce qu'elle écoute : ULovely Mocochang   - Oh My Juliet  

Ce qu'elle écrit :  Ce pourquoi elle compte les jours.

Ce qu'elle ajoute : Y'a-t-il vraiment besoin d'ajouter quelque chose ?

Ce qu'elle ressent : Une grande hâte !

Posté par BananaPancakes à 17:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 décembre 2007

[03] Histoires de métro

BP03

Moi, ce que j'aime, c'est le mardi matin. Parce que le mardi matin, je suis déjà dans l'ambiance de travail de la semaine, je me lève plus tôt pour pouvoir prendre mon temps et regarder les dessins animés avec un lait au chocolat. Ce que j'aime, c'est partir plus tôt, pour pouvoir dévorer tranquillement un roman dans le bus, à l'abris du froid, m'accorder quelques minutes pour filer ailleurs, loin du réel. J'aime descendre les marches qui mènent au métro, parce que je me dis toujours que je vais me casser la figure, adroite comme je suis, et que je vois que ce sont les filles à talons autour de moi qui glissent. J'aime le métro, parce que tout y est propre, et qu'il y'en a toutes les minutes. J'ai même été amusée quand un message a été affiché - nous sommes sincèrement désolés, aujourd'hui, il y'aura des métros toutes les 1minute 10 -.  Ce que j'aime le mardi matin, c'est de pouvoir entrer dans les couloirs extérieurs de la fac, traverser les jardins, puis en ressortir. Ce que j'aime c'est avoir cours dans le parce qu'il y fait bon et qu'on ne soupire jamais en regardant par la fenêtre. J'aime le mardi matin parce qu'on a cours de grammaire japonaise avec monsieur G. et monsieur G., il est vraiment génial. Je l'aime bien parce que c'est lui qui m'a aidé quand je suis arrivée à la fac, perplexe devant mon emploi du temps. Il s'était moqué de moi, mais avec beaucoup de gentilesse. Ce que j'aime dans les cours du mardi matin, c'est que même si c'est vraiment barbant, monsieur G., il sait rendre son cours intéressant ; il nous illustre chaque situation de façon rigolote, ou en nous parlant de son expérience sur terrain, et du coup, on apprend mieux. Ce que j'aime le mardi matin, c'est que je finis pas à 12h, donc j'ai pas le ventre qui crie famine à voix haute, et je peux aisément réfléchir à où je vais aller manger, et quoi.
Le mardi après-midi, c'est fini, il n'y a plus de magie, plus de rêveries, on retombe dans le train-train du quotidien.


Et vous, y'a-t-il un moment que vous chérissez ?

___________________________________________________________________________________

Ce qu'elle écoute : Sixpense None The Richer - Kiss me

Ce qu'elle écrit :  Un pti moment d'évasion dont elle aimerait faire part.

Ce qu'elle ajoute : Sweet Emilie. alias Sunday.

Ce qu'elle ressent : Un soulagement : les courses sont faites, les cours sont terminés, on peut souffler jusqu'à demain matin.

Posté par BananaPancakes à 17:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 décembre 2007

[02] J'voudrais faire un Slam pour une Grande Dame...

Sans_titre_1

Tout a commencé un X jour d'octobre 2006. Moutte (Mutti', Belle-Moutte, Mamoutte, M'maaaan) avait vu une émission à propos d'un livre. L'auteur était une jeune femme qui avait été contrainte d'aller à Tokyo pour 3ans. Une terre inconnue et plus que surprenante qui s'offrait à elle. Le livre a une naissance des plus amusantes : Tout a commencé par des e-mails à des amis, qui ont été envoyés aux amis des amis, tellement plaisants que les mails sont devenus un livre. Pas le genre de livres où on vous parle du système d'éducation japonais, ou le pourquoi du comment du taux de suicide. Non. Le genre de livres que vous emmenez avec vous à chaque voyage. Qui fera le tour de tous vos amis. Qui vous fera rire, même après l'avoir lu 30 fois. Celui qui sera toujours sur votre table de nuit, entre la lampe et le réveil. Pas parce"qu??la couverture est belle, pas parce que vous avez l'intention de le lire, mais parce que c'est votre doudou, que le voir vous rassure.

Pour mon anniversaire le 31 octobre 2006, Moutte chérie avait l'intention de me l'offrir, une surprise très attendue, car le livre était presque inaccessible, dur d'accès. Mais pour vous montrer que cette femme est géniale, elle n'a pas hésiter à rouler une heure pour aller l'acheter dans une autre ville, pour combler son Moutton.

1 novembre 2006, le livre a été lu et relu au moins 4 ou 5 fois. Il s'agit tout simplement d'une merveille, toujours plus surprennante au fil des pages. Vous apprendrez bien plus sur les manies de certains japonais à travers ce livre que dans n'importe quel bouquin poussiéreux de civilisation japonaise. La richesse des images, l'humour textuel qui fait qu'il est impossible de mettre un marque-pages en se disant : stop pour ce soir, je le finirai demain, et ce même si il est 3h du matin.

Je l'ai relu il n'y a pas deux jours. J'en ai parlé à une amie hier, comme quoi je ne mens pas, je ne le sors pas du tiroir. Et puis aujourd'hui, l'improbable, l'innatendu, ça s'est produit...




De la part de Nadege Fougeras d'Allo la Terre ici Tokyo

Bonsoir,
Je suis Nadège Fougeras, auteur du livre Allo la terre, ici Tokyo

Merci de ce que vous avez écrit sur votre blog
dans votre liste de "Je veux": "Je veux que "Allo la Terre ici Tokyo"
ne se termine jamais"

C'est gentil

ça me touche beaucoup!

figurez vous que je suis en train de créer un blog pour y mettre tout
ce que je n'ai pas pu mettre dans mon livre


à bientôt


Nadège       



J'en ai pleuré de suite. Immédiatement, j'ai prévenu mes amis, j'ai appellé Moutte. Nadège Fougeras, auteur de mon livre doudou, ma superstar à moi. Ca parraît fanatique comme attitude, mais ça met tellement de bohneur dans ma journée. Alors voilà ma façon à moi de la remercier, ce petit article, et la promesse que ce livre continuera de circuler entre les mains des autres, des curieux du Japon de L.E.A., de ceux qui ne le connaissent pas. Il en faut peu pour rendre les gens heureux.

___________________________________________________________________________________

About this book :

Allo... la terre ? Ici Tokyo, par Nadège Fougeras, Mettis Ddi??ons.

Si pour vous, le Japon, c&est le pays des sumos et des geishas.
Si c'est lepays de la cérémonie du thé et de l'ikebana.
Si vous pensez que les Japonais ne font que travailler, sont tristes et malheureux.
Si les seuls chiffres que vous connaissez du Japon, c'est le taux de pollution et le nombre d'habitants au mètre carré...
Ouvrez ce livre. A n'importe quelle page.
Et lisez-le petit bout par petit bout ou tout d'un coup.
Et vous découvrirez que les Japonais sont des gens créatifs, inventifs et surprenants.

Ce livre n'est pas un vrai livre : c'est une compilation d'emails avec des photos.
Un <<book-mail >> presque.
Comme un blog à emporter, à lire dans le métro ou a la terrasse d'un bistrot.

Alors, fermez les yeux, vous êtes à Tokyo.


___________________________________________________________________________________

Ce qu'elle écoute : Jack Johnson - Banana Pancakes 

Ce qu'elle écrit :  Un remerciement, dû à un grand choc

Ce qu'elle ajoute : Une photo d'un livre à vous procurer de toute urgence

Ce qu'elle ressent : Une vague de bohneur immense, toujours.


Posté par BananaPancakes à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

[01] Flash-Back

touulouus


Je veux :                      

Je veux que janvier approche plus rapidement,
Je veux que ça aille mieux avec ames anciennes amies,
Je veux des Sms de Vous, des mots gentils de Vous, des "tu me manques" parce que, mon Dieu, quand on se manque, qu'est ce qu'on aime se retrouver !
 Je veux des câlins de Fraisydelicious tout les jours,
Je veux des fruits frais,
Je veux pouvoir faire des études encore et toujours,
 Je veux que tout redevienne comme avant,
Je veux que mon japonais s'imprime une bonne fois pour toute pour m'éviter de réapprendre tout un mois après,
Je veux que radioblog marche sans beugs aucun,
Je veux aller au Japon et en Corée, Au Népal, au Tibet, en Australie, au Canada, au Pérou et dans bien d'autres villes que je surnomme secrètement trésor.
Je veux devenir prof,
 Je veux arracher mes affiches au mur et les déchirer, défoncer mes meubles et trouer plancher et murs,
  Je veux qu'on m'offre des peluches parce que c'est ce qui me fait le plus plaisir avec les écharpes,
Je veux devenir meilleure,
Je veux l'été le vrai, avec son ambiance dans les rues si agréable,
Je veux aller prendre un chocolat chaud au Beverly's et resasser de vieux souvenirs avec des gens que je n'ai pas vu depuis longtemps,
Je veux arrêter d'être constament épuisée,
 Je veux que "Allo la Terre ici Tokyo" ne se termine jamais,
Je veux des sourires dans la rue et des boujour gratuits et non hypocrites,
 Je veux connaître l'opinion que vous avez sur moi ainsi que vos a prioris,
Je veux vous dire que je ne m'en fous pas, que je pense, que j'écris, que j'y prends goût.

___________________________________________________________________________________


Ce qu'elle écoute : Volo - Le ciel est gris 

Ce qu'elle écrit : Elle reprend un texte de son ancien blog

Ce qu'elle ajoute : Un petit bout de paradis, qu'elle a prit en photo dans son nouveau chez-elle, Toulouse

Ce qu'elle ressent : Une vague de bohneur immense


Posté par BananaPancakes à 18:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]